Gestion des risques

La surexposition d'un radiologue à Saint-Denis pousse l'ASN à rappeler l'obligation du dosimètre

Au CH de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), un radiologue effectuant des pratiques interventionnelles radioguidées grâce à un scanner a reçu au premier trimestre 2017 une dose, au niveau de ses mains, supérieure à la limite annuelle réglementaire, à savoir : pour un travailleur classé en catégorie A, une dose dite "extrémités" supérieure à 500 millisievert (mSv). Cet accident a été classé au niveau 2 de l'échelle Ines (qui en compte 8), indique…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service