Politique de santé

Les urgentistes attendent toujours du concret sur le "scandale sanitaire" de leur "no bed challenge"

Depuis janvier, plus de 100 000 patients ont passé la nuit sur un brancard aux urgences faute de lits d'aval pour les accueillir. Un "scandale sanitaire", s'indignent les urgentistes, auquel le ministère de la Santé, bien qu'alerté, tarde dans les faits à remédier. "Nous allons nous améliorer", leur a promis Agnès Buzyn au congrès Urgences 2018.Peu d'éléments de réponse concrets à se mettre sous la dent ce 14juin à Paris au congrès Urgences2018 pour les urgentistes venus assister au discours de…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service