Articles


Immobilier

L'Institut de cancérologie de l'Ouest se refuse à rejoindre l'île de Nantes et son futur CHU

Pas question pour l'Institut de cancérologie de l'Ouest (ICO) de partir s'installer sur l'île de Nantes au côté du futur nouveau CHU de Nantes (Loire-Atlantique). Le 15 décembre, le conseil d'administration du centre de lutte contre le cancer ligérien s'est opposé à un tel transfert s'agissant de son site nantais, ou plus précisément de Saint-Herblain dans la périphérie nantaise, baptisé "René-Gauducheau". Les raisons de ce refus sont "financières", expliquent dans un communiqué…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service