Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.

Articles


Salons santé autonomie 2015

La maîtrise des coûts du foncier doit passer par la professionnalisation des directeurs d'Ehpad

Intervenant à l'occasion des Salons de la santé et de l'autonomie ce 20 mai dans le cadre d'une conférence de la FHF, Loïc Ballet, associé chez KPMG, ne peut que le constater : "On n'est plus dans la période où l'immobilier constituait une richesse." Pesant pour 15 à 20% des coûts de l'hébergement à en croire la dernière étude du cabinet d'audit, l'investissement dans la pierre coûte cher aux Ehpad. Au regard des besoins de restructuration du parc — deux tiers des établissements publics et la moitié des structures associatives disposent d'un bâtiment de plus de vingt-cinq ans — et alors que les soutiens financiers se font plus maigres et les normes plus présentes, la question de l'investissement patrimonial se pose pour les directeurs comme un choix stratégique crucial pour la gestion de leur structure. Et le maintien de leur prix de journée.

Propriétaire ou locataire ? Avec d'un côté le choix de la liberté mais le poids des loyers, et de l'autre, des contraintes patrimoniales mais une maîtrise totale de la structure, la problématique se résout désormais à cette simple équation. Aussi Loïc Ballet s'interroge sur l'essence même du métier de directeur. Responsable du programme de travail sur l'immobilier à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), Anabelle Billy d'admet : "Le travail de construction d'un établissement est moins le métier d'un directeur que d'un constructeur." Selon elle cependant, le secteur gagnerait à se professionnaliser. Jugée comme évolutions possibles du secteur pour cette dernière, la formation des directeurs aux compétences techniques doit être envisagée en la matière. Contrats d'entretiens, maintenance, achats immobiliers... la mutualisation des connaissances "peut aider le secteur à maîtriser ses coûts".

Essentielle au maintien des prix de journée, la maîtrise de l'investissement immobilier passe par trois éléments essentiels : l'anticipation des coûts et des besoins lors de la constitution du projet architectural, la vision de l'investissement à moyen terme, et le raisonnement en coût global. Aussi l'Anap devrait-elle publier un guide de référentiel de bonnes pratiques et de préconisations pour la "fin d'année". Un pendant médico-social au kit Ophélie*, en somme.

Un Ehpad sur cinq a bénéficié du plan d'aide à l'investissement

Lancé en 2006 pour soutenir les besoins de modernisation du parc, puis étendu aux créations de places pour accompagner la politique de médicalisation des Ehpad, le plan d'aide à l'investissement (PAI) de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a bénéficié à un cinquième des Ehpad habilités à l'aide sociale. En 2014, 1,8 milliard d'euros (Md€) ont été fléchés aux établissements dans le cadre de leur plan d'investissement pour un volume de travaux à hauteur de 12 Md€.

Agathe Moret

À la une

À la une

Politique de santé — Le Gouvernement dévoile sa feuille de route pour lutter contre les pénuries de médicaments

Lire l'article

Formation — Le nombre d'élèves inspecteurs de l'action sanitaire et sociale devrait augmenter

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement