Gestion des risques

L'IRSN craint une surexposition courante non détectée en radiologie interventionnelle

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire maintiendra une surveillance particulière en radiologie interventionnelle. La dosimétrie n'y est pas systématique et laisse craindre une surexposition courante non détectée.L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire(IRSN) a publié son bilan 2018 des expositions professionnelles aux rayonnements ionisants en France. Si les indicateurs évoluent peu, ce bilan révèle cependant la nécessité de maintenir une surveillance particulière,…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service