Articles


Judiciaire

Une suspicion de maltraitance peut justifier à elle seule la levée de soins sans consentement

Un juge des libertés et de la détention a levé une mesure de soins à la demande d'un tiers en considérant qu'il y avait une atteinte manifeste à la dignité d'un patient. Ce dernier avait été présenté en audience en pyjama et quasi pieds nus. Par une décision rendue le 26septembre dernier(à télécharger ci-dessous), un juge des libertés et de la détention(JLD) du tribunal de grande instance de Versailles(Yvelines) a levé une mesure de soins psychiatriques sans consentement au motif d'une atteinte…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service