Gestion des risques

La répression des fraudes épingle les médecines douces et complémentaires

Les contrôles de l'administration auprès de 675 professionnels exerçant de la médecine non conventionnelle font état d'une forte propension de manquements. Leur indépendance vis-à-vis des organismes de formation et d'entreprises est sujette à caution. Le collectif Fakemed appelle à la création d'une plateforme de signalements dédiée.Dans son enquête sur l'hypnose, l'acupunture, la réflexologie ou encore l'aromathérapie, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service