Articles


Recherche

Vingt projets de recherche sur le coronavirus sont sélectionnés

La recherche française est mobilisée sur le coronavirus dans différentes thématiques : prévention, épidémiologie, thérapeutique ou encore implications sociétales de l'épidémie.Coordonné par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et placé sous l'égide de l'Alliance de recherche en sciences du vivant et santé (Aviesan), le consortium multidisciplinaire et multi-institutionnel Reacting (pour research and action targeting emerging infectious diseases) est mobilisé pour assurer le partage d'informations scientifiques et coordonner l'effort de recherche français. Cela depuis l'annonce en janvier par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de premiers cas suspects d'une épidémie de coronavirus Sars-Cov-2 ou Covid-19 en Chine. 2,5 millions d'euros lui ont été alloués par les pouvoirs publics dès février, portés à 8 millions d'euros début mars (lire nos articles ici et ).

Après avoir lancé un appel à candidatures auprès de l'ensemble des équipes de recherche française, ce 11 mars, les 20 projets de recherche lauréats ont été dévoilés. Ils s'inscrivent dans quatre grandes thématiques : recherche à visée diagnostique, clinique et thérapeutique ; recherche en épidémiologie ; recherche fondamentale ; recherche en sciences humaines et sociales.

S'agissant des recherches à visée diagnostique, clinique et thérapeutique sélectionnées, elles s'intéressent au repositionnement de médicaments déjà sur le marché et utilisés dans d'autres pathologies ou encore aux anticoprs monoclonaux neutralisants. Un essai clinique évolutif promu par l'Inserm va par ailleurs être mis en place pour évaluer et comparer quatre combinaisons thérapeutiques, annonce Aviesan dans un communiqué. "3 200 personnes vont être incluses dans cet essai, dont 800 en France", précise-t-elle. Et un projet analyse l'accessibilité et l'intégration dans l'offre de soins de masques de protection à ventilation assistée.

L'épidémiologie et la modélisation de l'épidémie seront aussi analysées afin de mieux anticiper la diffusion du virus en fonction des zones géographiques. Parmi les sélectionnés, une cohorte observationnelle de tous les patients infectés en France servira de socle scientifique pour d'autres études à venir, informe l'alliance.

Au rang de la recherche fondamentale, un groupe d'experts s'attèle à la problématique du réservoir animal. D'autres projets s'interrogent sur le contexte de réplication du virus in vitro.

Sur le versant sciences humaines et sociales, la réflexion porte sur la réponse des pouvoirs publics et de la société dans son ensemble : mesures de confinement des rapatriés, mise en circulation des données scientifiques, mode de communication dans le cadre d'une maladie émergente...


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours