Ressources humaines

Le coronavirus sera systématiquement reconnu maladie professionnelle pour les soignants

"C'est la moindre des choses". Ce 23 mars, Olivier Véran a annoncé que le coronavirus sera systématiquement et automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants. Jérôme Guedj est lui chargé d'une mission sur l'isolement des âgés.Le coronavirus sera systématiquement et automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants. "C'est la moindre des choses, il n'y a aucun débat là-dessus", a indiqué ce 23 mars en début de soirée le ministre des Solidarités et de la Santé, après avoir confirmé le décès de deux nouveaux médecins victimes du Covid-19 (lire notre article). Olivier Véran a ainsi rendu un hommage appuyé aux professionnels de santé en annonçant que les "mesures amorcées vont dans le sens de la protection des soignants".

250 millions de masques dès cette semaine

Parmi ces mesures, dans un contexte de forte tension sur les stocks, les masques de protection sont en priorité destinés à ceux qui soignent. "Nous poursuivons nos efforts pour augmenter par tous les moyens leur production en France comme à l'étranger", a précisé le ministre. Outre les 250 millions de masques annoncés ce 21 mars (lire notre article) qui seront livrés "semaine après semaine", une autre commande de "plusieurs centaines de millions" de ces masques est en cours de finalisation, a-t-il assuré. Il restera par ailleurs vigilant quant à la livraison de ce matériel sur le territoire national.

La priorité sera en outre donnée aux hôpitaux des zones les plus en tension, où il y a le plus de malades hospitalisés, puisque la consommation y est devenue très importante, "par endroit massive". "Nous devons garantir aux soignants les plus exposés d'être protégés et donc renforcer nos livraisons dans ces territoires", a estimé Olivier Véran. Cette semaine, 20 millions de masques chirurgicaux et FFP2 seront livrés aux hôpitaux et Ehpad de toute la France, toujours en priorisant les zones les plus en tension.

Une autre livraison est attendue pour les professionnels de ville, elle sera effective au plus tard "en milieu de semaine prochaine". Concernant les tests diagnostiques, "nous continuons notre marche en avant", explique Olivier Véran. 5 000 tests sont réalisés quotidiennement, la France se trouve ainsi dans la fourchette haute en Europe, glisse-t-il au passage. "Notre système de santé continue partout sa préparation pour faire face à la vague épidémique", ajoute-t-il, saluant la bonne coopération entre établissements publics et privés.

Une mission sur les âgés isolés confinés

Le ministre de l'Intérieur a demandé à tous les préfets d'enclencher les plans d'alerte et d'urgence habituellement mis en place lors des canicules, correspondant au niveau 2. Ces plans permettent aux communes d'activer l'appel et le soutien aux personnes isolées âgées et/ou handicapées à domicile. De nombreuses communes ont déjà activé des cellules accédant au registre, souvent via les centres communaux d'action sociale, a souligné Olivier Véran. En outre, une mission sur la lutte contre l'isolement des personnes âgées confinées en période épidémique est confiée à l'ancien député et président de conseil départemental Jérôme Guedj. Elle portera aussi sur l'activation des registres nominatifs des personnes âgées et handicapées à domicile.

Clémence Nayrac

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours