Articles


Économie

L'engagement des soignants contre le Covid-19 sera récompensé par une prime de 1 500 €

Le Premier ministre a présenté les nouvelles mesures du projet de loi de finances rectificative. Des primes sont notamment prévues pour le personnel soignant, 1 500 € pour ceux engagés dans la lutte contre le Covid-19 et 500 € pour les autres personnels. Des discussions sont engagées avec les collectivités pour le personnel médico-social.
De nouvelles mesures budgétaires au regard de la situation actuelle et des annonces présidentielles du 13 avril (lire notre article) sont prises. Un projet de loi de finances rectificative (PLFR, à télécharger ci-dessous) a par conséquent été présenté ce 15 avril en complément de celui adopté en mars dernier (lire notre article). Il prévoit une augmentation significative du plan d'urgence avec une enveloppe qui passe de 45 milliards d'euros (Md€) à 110 Md€. Le Premier ministre, Édouard Philippe, qui en a présenté les principales mesures au sortir de ce Conseil des ministres, a notamment évoqué les différentes primes prévues pour les soignants.
Nous savons tous ce que nous leur devons.
Édouard Philippe, Premier ministre

De 500 € à 1 500 €

Une prime exceptionnelle de 1 500 €, exempte de tous les prélèvements fiscal et social, sera versée au personnel soignant qui gère la crise dans les hôpitaux des départements les plus touchés par le Covid-19, ainsi qu'à tout le personnel des services ayant accueilli des patients Covid-19 dans les départements les moins touchés, a détaillé le Premier ministre. Pour tous les autres personnels des hôpitaux, le Gouvernement prévoit une prime de 500 €. En parallèle, les heures supplémentaires effectuées à l'hôpital pendant la crise seront valorisées "plus fortement" qu'elles ne le sont actuellement à hauteur de 50%. Toujours au niveau des primes, le Gouvernement souhaite en verser une également au personnel qui effectue une mission "décisive" dans les Ehpad ainsi que dans les services à domicile du secteur médico-social. Toutefois, pas de montant annoncé pour le moment puisque des échanges, comme l'a indiqué Édouard Philippe, vont être engagés avec les collectivités locales, en particulier les départements qui en sont les financeurs, "pour déterminer les conditions de financement de cette prime".
L'hôpital tient, le système sanitaire tient, alors même qu'il est soumis à une pression considérable.
Édouard Philippe, Premier ministre
"Le PLFR traduit l'effort historique en faveur de notre système sanitaire", a ajouté le Premier ministre. 8 Md€ sont prévus pour les dépenses exceptionnelles de santé pour faire face à l'épidémie. Ils permettront l'achat de matériels et de masques pour 4 Md€. Le reste permettra de financer les mesures à destination des soignants évoquées précédemment mais aussi les mesures sur les indemnités journalières et le jour de carence, est-il précisé dans le projet de loi. Pour les fonctionnaires de l'État, le Gouvernement prévoit pour ses agents une prime de 1 000 € net, modulable en fonction de la durée d'engagement. Il sera également possible aux employeurs de verser une prime dans les mêmes conditions d'exemptions fiscale et sociale pour les agents de la fonction publique territoriale, à hauteur de 1 000 € par agent, a spécifié le Premier ministre.

Géraldine Tribault

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours