Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.
Gestion des risques

L'Académie de médecine prône d'urgence le dépistage systématique de tous les soignants

L'Académie de médecine estime qu'il est urgent de mener un dépistage systématique de tous les personnels soignants, symptomatiques ou non, dans les établissements prenant en charge les patients atteints de Covid-19.De plus en plus d'établissements de santé font état de contaminations du personnel soignant dans les services prenant en charge les patients atteints de Covid-19, sans que ce phénomène soit encore chiffré. À ce constat s'ajoute désormais celui de l'émergence de foyers de contamination dans les services ne recevant pas, en principe, de patient infecté. Face à ces constats, dans un communiqué daté du 14 avril, l'Académie de médecine donne l'alerte sur la transmission nosocomiale du virus aux personnels soignants.

Des mesures urgentes

"La diffusion du Sars-Cov-2 dans les services hospitaliers est un des points aveugles de cette épidémie en l'absence d'enquête de dépistage systématique parmi le personnel soignant dans les zones les plus affectées. À l'heure actuelle, les tests n'étant indiqués que pour les professionnels présentant des symptômes, les formes asymptomatiques ou pré-symptomatiques échappent à tout contrôle", détaille-t-elle. Or différentes études internationales révèlent que ces formes inapparentes sont majoritaires. L'académie indique qu'il est urgent que la France mène des enquêtes de dépistage systématique de tous les personnels soignants, symptomatiques ou non, dans les hôpitaux prenant en charge des patients Covid-19, associant la détection de l'ARN viral par PCR (pour réaction de polymérisation en chaîne) et la recherche d'anticorps sériques.

Elle avance plusieurs arguments. D'abord, ces enquêtes
peuvent amener à reconsidérer les procédures de protection du personnel soignant. "Par exemple, lors des actes de soin qui les exposent à des aérosols potentiellement infectieux", illustre l'académie. En outre, le dépistage des soignants porteurs du virus et leur isolement pendant la période contagieuse sont "essentiels" pour éviter la transmission à des patients souvent fragiles et à risque de forme sévère.

Par ailleurs, le personnel soignant n'étant pas confiné, il continue à avoir de nombreux contacts à la fois sur ses lieux de travail et à domicile. "S'il ne se sait pas porteur de virus et contagieux, il peut représenter une source de contamination importante pour ses collègues et ses proches. La consigne du port de masque chirurgical ne s'appliquant que sur le lieu de travail, l'expérience montre que des personnes non averties de leur infection ont du mal à la respecter toute la journée, notamment lors des pauses", décrit l'académie. Elle rappelle, plus largement, que la transmission nosocomiale du Sars-CoV-2 contribue à entretenir l'épidémie en France malgré les efforts de confinement consentis par la population.

Plusieurs recommandations sont ainsi formulées. L'Académie de médecine souhaite le renouvellement du test de détection par PCR chez les professionnels séronégatifs en cas d'exposition et l'isolement des porteurs asymptomatiques pendant une période identique à celle des professionnels symptomatiques, soit à domicile si cela est réalisable, soit dans des structures de type "hôtel Covid-19", afin de protéger leurs proches. Elle prône le dépistage systématique des personnes "contacts" des professionnels infectés, même en l'absence de symptômes et, enfin, la réactualisation des procédures de protection du personnel soignant actuellement en vigueur en fonction de résultats de ces enquêtes et de l'avancement des connaissances.

Clémence Nayrac

À la une

À la une

E-santé — La stratégie d'accélération en santé numérique est lancée autour de trente-quatre actions

Lire l'article

PLFSS 2022 — La dotation qualité des Saad s'inscrit dans la lignée de la préfiguration tarifaire

Lire l'article

Gérard Huet, président de l'Union des architectes francophones pour la santé — "L'impact central du Covid-19 relève plus du personnel que de l'architecture"

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement