Articles


Équipement

Le ministère de la Santé livre sa doctrine postconfinement de répartition des masques

Les dotations de masques chirurgicaux augmentent, de même que le nombre de professionnels concernés. Le manque de masques FFP2 se fait toujours ressentir. Certaines catégories de patients sont également inclus dans cette nouvelle doctrine.Grâce à de nombreuses importations, le ministère des Solidarités et de la Santé entend parvenir à distribuer 100 millions de masques sanitaires chaque semaine. Il livre en ce sens une nouvelle doctrine qui entre en vigueur pour la semaine du 11 mai, pour le début du déconfinement. D'une part, les professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux qui bénéficient déjà d'une dotation hebdomadaire disposeront de plus d'équipements de protection. D'autre part, de nouvelles catégories de professionnels de santé sont désormais concernés. C'est le cas notamment des orthophonistes et des psychomotriciens.

Le ministère détaille ainsi une nouvelle liste de répartition, avec une part égale pour les professionnels comme les étudiants dans chacune des catégories visées. Les médecins, infirmiers, biologistes médicaux et les professionnels en charge des prélèvements pour les tests de la maladie Covid-19 bénéficieront ainsi de 24 masques par semaine. Les masseurs-kinésithérapeutes et les sages-femmes seront dotés à hauteur de 18 masques. Quant aux salariés de l'aide à domicile, leur dotation est de 15 masques. À noter que ces clés de répartition sont nationales et que les ARS peuvent les adapter à la marge.

Des priorités sur les FFP2

Si les stocks de masques chirurgicaux sont suffisants pour accroître ces dotations, le manque de masques FFP2 se fait toujours ressentir. À cet effet, ils "sont réservés prioritairement aux médecins spécialistes intervenant sur les voies respiratoires, aux chirurgiens-dentistes et aux professionnels en charge des tests de dépistage naso-pharyngés Covid-19 (pour la totalité de leur dotation, soit 24 FFP2 par semaine) et aux masseurs-kinésithérapeutes pour les actes de kinésithérapie respiratoire (au maximum 6 FFP2 par semaine)". Les autres spécialités médicales et les infirmiers seront ensuite dotés prioritairement en FFP2 dès que l'État disposera d'un approvisionnement suffisant.

Enfin, les dotations de masques chirurgicaux concernent les malades du Covid-19, les personnes contacts et les personnes à très haut risque médical. Ils bénéficient respectivement de 14, 14  et 10 masques chaque semaine. Pour les patients touchées par la maladie Covid-19, une prescription médicale et un résultat positif à un test virologique sont nécessaires. Quant aux personnes à très haut risque, comme les personnes immunodéprimées sévères, une prescription médicale est suffisante. Enfin, les médecins bénéficient d'une boîte hebdomadaire de 50 masques pour les patients auxquels ils prescrivent un test de dépistage du coronavirus Sars-Cov-2. Ils pourront également recevoir une dotation non renouvelable de masques pédiatriques.

Jérôme Robillard

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours