Articles


Gestion

En Mayenne, l'État s'est montré "généreux" pour solder un prêt toxique "mal avisé"

Pour les magistrats financiers, le CH du Sud-Ouest-Mayennais peut dire un grand merci à la DGOS et à l'ARS ligérienne. Elles ont pris à leur charge 83% des 8,87 M€ du différentiel d'intérêt (+347%) né d'une renégociation bancaire des plus toxiques.Entre 2005et2010, le CH du Sud-Ouest-Mayennais, né en2001 de la fusion des hôpitaux locaux de Craon et Renazé(Mayenne), a procédé à trois reprises à la renégociation de plusieurs emprunts dont le capital global s'élevait à 3,6millions d'euros(M). Si…

Les renégociations ont servi à passer de prêts indexés sur l'Euribor à un prêt indexé sur le franc suisse, tous basés sur "des formules à l'évidence incompréhensibles pour la direction" de l'hôpital, notent les magistrats financiers. (CRC)
Les renégociations ont servi à passer de prêts indexés sur l'Euribor à un prêt indexé sur le franc suisse, tous basés sur "des formules à l'évidence incompréhensibles pour la direction" de l'hôpital, notent les magistrats financiers. (CRC)

Votre structure est abonnée à HOSPIMEDIA

Connectez-vous à l'espace abonné pour consulter cet article en entier


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service