Gestion des risques

Urgentistes et réanimateurs contestent tout triage excessif des personnes âgées

Pour les sociétés savantes de l'urgence et de l'anesthésie-réanimation (SFMU, SRLF et Sfar), pas question de laisser dire que les Ehpad et leurs résidents auraient été écartés des hôpitaux au plus fort du Covid-19. La réalité des chiffres est bien plus complexe. Hormis quelques cas ponctuels en Grand-Est, la stratégie d'admission n'a pas changé.
"Les sorties de réanimation sont compliquées, y compris pour les patients en bonne santé. L'intensité de soins y est équivalente à un marathon. Est-ce…

Le Covid-19, c'est 3 à 6 semaines en réanimation sédaté, intubé, ventilé, curarisé. L'intensité de soins équivaut à un marathon. "Est-ce qu'on impose à une personne de 90 ans d'aller faire un marathon ?" interroge la SFMU. (Pascal Bachelet/BSIP).
Le Covid-19, c'est 3 à 6 semaines en réanimation sédaté, intubé, ventilé, curarisé. L'intensité de soins équivaut à un marathon. "Est-ce qu'on impose à une personne de 90 ans d'aller faire un marathon ?" interroge la SFMU. (Pascal Bachelet/BSIP).

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service