Politique de santé

La FHF appelle à "ne pas tourner le dos à l'union sanitaire sacrée" face au Covid-19

Pour la FHF, l'évolution actuelle du Covid-19, avec possiblement moins de patients en réanimation, nécessite de "démultiplier ou mieux organiser les lits de médecine" qui, eux, risquent du coup d'être rapidement débordés.

Par rapport au printemps et à la déferlante de coronavirus, il n'y a pas plus de personnels dans les établissements publics de santé et médico-sociaux. Face à l'inconnue épidémique des prochaines semaines, pas question donc pour la FHF de laisser au placard "l'union sanitaire" passée. Elle reste cruciale pour ne pas revivre les errements d'hier.
Alors que l'évolution à court terme du coronavirus et de ses conséquences sanitaires soulève interrogations voire inquiétudes, et quoi qu'il en soit…

Pour la FHF, l'évolution actuelle du Covid-19, avec possiblement moins de patients en réanimation, nécessite de "démultiplier ou mieux organiser les lits de médecine" qui, eux, risquent d'être rapidement débordés. (Pascal Bachelet/BSIP)
Pour la FHF, l'évolution actuelle du Covid-19, avec possiblement moins de patients en réanimation, nécessite de "démultiplier ou mieux organiser les lits de médecine" qui, eux, risquent d'être rapidement débordés. (Pascal Bachelet/BSIP)

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service