Dialogue social

Les étudiants en santé refusent d'être les victimes collatérales de la deuxième vague

Fortement mobilisés lors de la première vague épidémique, les étudiants en santé ont aussi subi bon nombre de conséquences, y compris sur leur santé. Ce 26 octobre, leurs représentants, réunis en une dizaine de structures, sont montés au créneau.

Les étudiants ont été fortement mobilisés lors de la première vague de Covid-19. Selon le Centre national d'appui, 63% d'entre eux était ainsi au "front". En parallèle, la moitié est en situation de détresse psychologique. Préoccupation liée à la…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service