Gestion des risques

Les hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté engagent le niveau maximal de déprogrammation

La Bourgogne-Franche-Comté a vu le taux d'incidence de l'épidémie doubler en huit jours. L'ensemble des établissements déprogramment les activités non urgentes à la demande de l'ARS et les transferts interrégionaux ont commencé à être organisés.C'est à une accélération "très brutale" de l'épidémie qu'a fait face la région Bourgogne-Franche-Comté ces derniers jours. "Le taux d'incidence a doublé en huit jours alors qu'il y a quelques semaines, c'était une des régions les moins affectées", a…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service