Articles


Qualité

La mortalité maternelle est rare en France mais évitable dans la majorité des cas

Pour la première fois depuis la première enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles, les hémorragies obstétricales ne sont plus la première cause de décès.

58% des 262 décès maternels survenus entre 2013 et 2015 auraient pu ne pas survenir en améliorant la prévention, l'organisation des soins ou les soins eux-mêmes, d'après un comité national d'experts chargé de surveiller le phénomène. Ils édictent alors 30 messages clés pour améliorer le parcours de soins.
Une femme meurt tous les quatre jours en moyenne chaque année en France d'une cause liée à la grossesse, à l'accouchement ou à leurs suites. La majorité de ces décès sont évitables, selon les…

Pour la première fois depuis la première enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles, les hémorragies obstétricales ne sont plus la première cause de décès. (Pascal Bachelet/BSIP)
Pour la première fois depuis la première enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles, les hémorragies obstétricales ne sont plus la première cause de décès. (Pascal Bachelet/BSIP)

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service