Brèves


Équipement

Le CHU de Nîmes invente un drap de glissement qui mobilise deux fois moins de soignants

Les patients infectés par le Covid-19 et hospitalisés en réanimation doivent parfois être placés sur le ventre lorsqu'ils sont sous respirateurs, ce qui nécessite de monopoliser six soignants. "Ces derniers doivent s'habiller, se déshabiller et consommer des équipements de protection précieux en ce moment", explique Fabrice Nouvel, ergothérapeute de la clinique du positionnement et de la mobilité du CHU de Nîmes (Gard), cité dans un communiqué diffusé le 30 mars. Pour éviter ce gaspillage, la clinique, en partenariat avec le service de réanimation, a mis en place une procédure avec un matériel innovant qui divise par deux le nombre de soignants nécessaires à un retournement ventral.

Ce matériel innovant consiste en un "drap de glissement avec enduction en polyuréthane qui a des propriétés de glissement divisant le poids du patient par six". Le retournement ventral peut ainsi s'effectuer à trois soignants, voire quatre si le patient est très lourd. Un gain de temps et d'équipement pour des équipes amenées à prendre en charge de plus en plus de patients infectés par le virus. Les équipes sont formées à cette technique depuis le 23 mars. Le CHU de Nîmes dit avoir reçu des manifestations d'intérêt de la part de nombreux autres services de réanimation en France et a réalisé à leur destination une vidéo de formation.

Perrine Debacker

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours