Gestion des risques

L'augmentation de vaccins obligatoires ne s'accompagne pas d'un signal particulier

Santé publique France, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l'Assurance maladie tirent le premier bilan des obligations vaccinales du nourrisson. Le passage, à compter de 2018, de trois à onze vaccins obligatoires ne s'accompagne pas d'un signal ou d'une alerte de pharmacovigilance particulière. Comme les années précédentes, le nombre de cas notifiés a augmenté d'environ 8,6%. "Cette augmentation peut s’expliquer notamment par l'optimisation…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service