Michèle Lenoir-Salfati, directrice générale de l'Agence nationale du DPC

"Il ne faut pas jeter la suspicion sur un dispositif qui a énormément évolué en trois ans"

Michèle Lenoir-Salfati

Le 1er juillet, un référé de la Cour des Comptes s'alarmait des dysfonctionnements de l'Agence du développement professionnel continu. À quelques jour de la publication des nouvelles orientations prioritaires du DPC, la directrice générale de l'agence, Michèle Lenoir-Salfati, fait le point sur les évolutions en cours au sein du dispositif.

Hospimedia: "La Cour des comptes a rendu public le 1erjuillet un référé plutôt accablant sur l'Agence nationale du développement professionnel continu(ANDPC,…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service