Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.
Gestion des risques

Le Pr Bruno Riou devient directeur médical de crise de l'AP-HP sur le coronavirus

Bruno Riou

Actuel vice-président doyen du directoire de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) et doyen de la faculté de médecine Sorbonne-université, le Pr Bruno Riou a été désigné par le CHU francilien comme directeur médical de crise face à la pandémie de coronavirus Covid-19. À charge pour celui qui préside également la Conférence des doyens de santé d'Île-de-France de conseiller le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, dans la gestion de cette situation sanitaire exceptionnelle, souligne le CHU dans un communiqué. Par le passé, il a notamment dirigé de 1999 à 2019 les urgences de la Pitié-Salpêtrière à Paris et participé à la gestion de nombreuses crises, dont celle récentes des attentats du 13 novembre 2015.

Dans un CHU engagé dans une véritable course contre la montre face à la propagation du virus (lire ici et nos articles), Bruno Riou se retrouve ainsi à coordonner le travail de terrain des différents directeurs médicaux de crise parallèlement positionné, selon les organisations locales, dans chaque groupe hospitalo-universitaire ou chaque hôpital. Ces derniers ont à charge : de piloter l'ensemble de la composante médicale hospitalière ; de valider le déclenchement du dispositif d'afflux massif de victimes (Amavi) ; de coordonner la réponse médicale de crise en binôme avec un référent paramédical ; de s'assurer que chaque secteur dispose des moyens humains et logistiques ; de contrôler et dimensionner le rappel et la relève des personnels ; de décider d'éventuelles prises en charges médicales dégradées type damage control ; d'être le correspondant unique avec la direction des soins préhospitaliers ; et enfin d'informer les Samu-Centre 15 de l'état de saturation de son établissement.

Thomas Quéguiner

À la une

À la une

Dialogue social — La nouvelle composition de l'instance de sélection des DH ne réjouit pas les syndicats

Lire l'article

Dialogue social — La convention collective unique des particuliers employeurs entrera en vigueur en 2022

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement