Articles


Qualité

La dimension vie affective doit être prise en compte par les établissements du secteur polyhandicap

Les personnes polyhandicapées ne sont pas asexuées. Toutefois leur vie affective et sexuelle ne peut pas être analysée selon les canons de la sexualité des valides. La reconnaissance de cette vie sexuelle et les moyens de l'accompagner au mieux bousculent les équipes qui ne peuvent plus faire l'économie d'une réflexion sur le sujet.Les 29 et 30 novembre, les journées d'études polyhandicap et paralysie cérébrale de la mission handicap de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) ont …

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service