Articles


Qualité

À l'usage, les directives anticipées tendent à s'écarter de leur définition initiale

Un an après le lancement d'une campagne nationale, le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie tire le bilan de l'utilisation des directives anticipées. Encore peu utilisées, elles sont en tension entre leur vocation première d'autonomisation du patient et une utilisation comme simple instrument de la décision médicale.Le travail de sensibilisation du grand public sur la fin de vie porte ses premiers fruits. Un an après le lancement d'une campagne nationale, le Centre national…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service