Articles


Société

Martin Hirsch défend ses propos après l'intrusion de manifestants à la Pitié-Salpêtrière

Dans un message à l'ensemble de ses personnels, le directeur général de l'AP-HP dément avoir parlé d'"attaque", de "personnel agressé" et de "dégradations" après l'entrée de manifestants le 1er mai dans l'enceinte de la Pitié-Salpêtrière."Ni la direction de la Pitié-Salpêtrière ni moi, n'avons utilisé le mot "attaque". Nous avons parlé de "tentative d'intrusion", ce qui est exact. Je n'ai jamais évoqué de "personnel agressé" dans aucune déclaration. Et, de même, à la question qui m'a été posée…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service