Gestion des risques

Santé publique France constate l'impact positif du confinement avec une diminution des cas

Dans le troisième point hebdomadaire sur le Covid-19 de Santé publique France, des indicateurs montrent un ralentissement des nouvelles contaminations. Mais le nombre de cas hospitalisés reste élevé, tandis que le nombre de décès augmente toujours.Les constatations de Santé publique France, rassemblées dans son troisième point épidémiologique hebdomadaire de suivi de la pandémie de Covid-19, reflètent "l’impact positif des mesures de contrôle et du confinement de la population". Pour la première fois, le nombre de nouvelles contaminations est à la baisse. Mais les niveaux restent élevés et le nombre de décès toujours en hausse.

Une diminution du nombre de contamination

Trois semaines après le début du confinement, l'agence sanitaire en constate les effets. Elle relate une baisse des recours pour Covid-19 à la fois en médecine générale, SOS Médecins et aux urgences hospitalières. Dans l'activité totale des urgences, cela représente une baisse de 20% du nombre de passages et de la part d’activité, une première depuis le début de la surveillance. Cette tendance à la baisse pour suspicion de Covid-19 est observée dans toutes les régions, excepté dans les départements et régions d'outre-mer.

Même constatation de la part du réseau Sentinelles avec la baisse du nombre de patients Covd-19 ayant consulté un médecin. "Ces différents indicateurs vont dans le sens d’une diminution des recours aux soins pour Covid-19 en médecine ambulatoire ainsi que dans les urgences hospitalières et suggèrent une diminution du nombre de nouvelles contaminations", estime l'agence.

Plus de retours à domicile mais aussi plus de décès

Le 7 avril, 30 027 cas de Covid-19 étaient hospitalisés en France, dont 7 131 en réanimation. Les régions Île-de-France, Grand-Est et Auvergne-Rhône-Alpes rapportaient le plus grand nombre de patients admis en réanimation. Santé publique France indique que le nombre de cas hospitalisés en service conventionnel et en services de réanimation en France continue d'augmenter mais "est en voie de stabilisation sur les derniers jours". En parallèle, les nombres journaliers des retours à domicile après hospitalisation montrent une nette augmentation. Ils s'élèvent à plus de 2 000 le 7 avril alors qu'ils ne s'élevaient qu'à environ 800 le 30 mars.

Les décès liés au Covid-19 continuent en revanche à augmenter.
Santé Publique France fait le point : alors qu'elle comptait 3 523 patients Covid-19 décédés le 31 mars, elle en comptabilise 10 328 le 7 avril. La plupart des décès hospitaliers sont signalés dans la région Île-de-France (37%) et dans la région Grand-Est (24%). Une situation qui augmente significativement la mortalité, toutes causes confondues.

Une enquête sur la prévalence du virus

Santé publique France a ajouté un complément au dispositif de surveillance de l'épidémie et a lancé une enquête séro-épidémiologique "visant à estimer par classe d’âge et par région la fréquence des infections à Sars-Cov-2 en population générale". Pour ce faire, des échantillons issus d'analyse de routine dans les laboratoires seront testés à différents moments au cours de l'épidémie. Les premiers résultats, portant sur des périodes avant et après la mise en place des mesures de confinement, seront disponibles dans les prochaines semaines. Autre nouveauté : l'agence publiera désormais chaque semaine des points épidémiologiques régionaux. Les premiers ont été publiés ce 10 avril sur le site et recensent les chiffres des cas de Covid-19 en Ehpad et établissements médico-sociaux.

Perrine Debacker

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours