Articles


Usagers

Les victimes du médicament veulent le sortir du champ de la directive sur les produits défectueux

La Commission européenne se lance dans un travail de réflexion sur la directive relative aux produits défectueux. Trois associations françaises de victimes du médicament, à savoir l'association d'aide aux parents d'enfants victimes de l'anti-convulsivant (Apesac), Les Filles DES* et Amalyste, se sont lancées dans un travail de longue haleine afin de faire sortir le médicament du champ de cette directive. Ce texte européen, transposé en droit français, impose aux victimes un délai de…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service