Articles


Société

Des sénateurs déposent une proposition de loi contre la clause de conscience spécifique à l'IVG

Le 28 septembre marquait la journée mondial du droit à l'avortement. Quelques jours après la polémique sur le refus de pratiquer les interruptions volontaires de grossesse (IVG) de certains professionnels invoquant la clause de conscience, le sujet revient de nouveau au cœur de l'actualité. C'est cette date symbolique qu'a choisi la sénatrice de l'Oise et ancienne ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, entourée de sénateurs et sénatrices…

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins
  • La couverture d'un spécialiste
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 1800 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service