Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.

Articles


Ce qui a fait l'actualité médico-sociale en 2022 (janvier-mars)

Face aux critiques, les établissements médico-sociaux poursuivent leur métamorphose

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion pour Hospimedia de revenir sur les temps forts de la vie médico-sociale de 2022. Durant cette période, la rédaction reste mobilisée pour suivre au jour le jour l'actualité.L'année 2022 démarre fort avec le lancement officiel de la présidence française de l'Union européenne. Rapidement écourtée par les échéances électorales, elle a notamment permis des échanges européens sur les questions de e-santé ou d'accessibilité. Toujours au niveau politique, le Parlement enregistre dès le 3 janvier la loi différenciation, décentralisation, déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l'action publique.

Le 26 janvier, la publication du livre Les Fossoyeurs de Victor Castanet ébranle le groupe Orpéa et écorne l'image des Ehpad auprès de la population générale. Les puissances publiques réagissent rapidement, exigeant des explications. Les répercussions des révélations de l'ouvrage ont fait écho tout au long de l'année.

Dans cette tourmente les établissements médico-sociaux continuent leur évolution. En mars, la Haute Autorité de santé publie un référentiel qui métamorphose les évaluations de la qualité au sein des structures, tandis que le Gouvernement publie une feuille de route pour les Ehpad et les unités de soins longue durée. L'objectif est de renforcer leur médicalisation pour "faire face au défi de la grande dépendance".

Le premier trimestre a également été marqué par les nombreuses revendications salariales du secteur. Si une extension du Ségur de la santé est annoncée, notamment en faveur des professionnels du handicap, les acteurs continuent à fustiger les inégalités en la matière.

Les temps forts du 1er trimestre 2022

1er janvier

Le premier trimestre a été marqué par le début de la présidence française de l'Union européenne. De nombreux chantiers étaient sur la table comme la santé, le numérique ou l'accompagnement des personnes vulnérables.

4 janvier

L'Assemblée nationale adopte la loi différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification de l'action publique locale qui porte notamment sur la gouvernance des ARS ou encore les compétences des conseils départementaux.

26 janvier


Avant même sa publication, le livre Les Fossoyeurs du journaliste Victor Castanet ébranle le secteur. Tandis que l'action du groupe Orpéa chute, les pouvoirs publics s'interrogent sur le contrôle des Ehpad.

31 janvier

Tous les appels à manifestation d'intérêt n'ont pas trouvé preneurs. [...] J'en appelle aux acteurs : engagez-vous.
Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées
La secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées fait le point sur le moratoire sur les départs en Belgique. Elle regrette que tous les dispositifs nouveaux n'aient pas trouvé d'opérateurs et enjoint à ceux-ci de s'engager.

3 février

Pour le dernier Comité interministériel du handicap du quinquennat, est officialisée l'extension de l'aide humaine de la prestation de compensation du handicap pour les personnes connaissant des restrictions à la participation à la vie en société.

18 février

Lors de la conférence des métiers de l'accompagnement du médico-social, le Premier ministre étend le complément de traitement indiciaire à certains oubliés du Ségur. Ceci étant, les acteurs réclament toujours une extension à tous les professionnels.

21 février

La ministre déléguée à l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, lance le plan triennal antichutes des personnes âgées. Il vise la diminution de 27 000 séjours hospitaliers pour ce motif et la réduction de 2 000 chutes mortelles.

10 mars

La Haute Autorité de santé publie un manuel et un référentiel national pour l'évaluation de la qualité dans le médico-social. Ces deux documents sonnent la fin des évaluations internes et externes dans leur forme historique.

17 mars

Le Gouvernement publie une feuille de route 2021-2023 pour les Ehpad et les soins de longue durée. Il échoit au Gouvernement suivant de renforcer la médicalisation des établissements pour "faire face au défi de la grande dépendance."

28 mars

Devons-nous comprendre que l'avenir de ces métiers dans [nos structures] doit être délégué au secteur privé commercial ?
Henri Badell, directeur d'établissement médico-social
Des directeurs d'établissements publics du handicap s'indignent de l'exclusion de certains personnels des revalorisation du Ségur. Ils s'interrogent sur le symbole d'un tel choix politique.

La rédaction

À la une

À la une

Soins à domicile — Les services de soins infirmiers à domicile ne veulent pas être les oubliés de la réforme

Lire l'article

Politique de santé — L'Agence de la biomédecine répond à la Cour des comptes pour rectifier des inexactitudes

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement