Offre de soins

Le CH Annecy-Genevois adapte sa réponse à la crise en s'appuyant sur le territoire

Il est parmi les premiers établissements touchés par la crise sanitaire. Le CH Annecy-Genevois annonce faire évoluer son dispositif de prise en charge, en coopération avec le territoire, y compris l'ambulatoire et les établissements privés.À l'image du CH de Creil (Oise) qui a revu son organisation le 18 mars (lire notre article), également parmi les établissements les premiers plus touchés par l'épidémie de coronavirus, le CH Annecy-Genevois (Haute-Savoie) annonce à son tour faire évoluer son niveau de réponse à la crise sanitaire. Une réponse qui passe par des coopérations accrues sur le territoire, avec la ville et le secteur privé.

Coopération accrue avec la ville et le privé

Dans un communiqué daté du 19 mars, l'établissement explique que 80% des personnes infectées ne nécessitant pas d'hospitalisation, il a engagé depuis plusieurs semaines un travail de coopération avec la médecine libérale du territoire pour organiser la prise en charge ambulatoire. Il a aussi, dans le même temps, mis en place une coordination avec les établissements privés.

"Une filière d'urgence spécifique à la prise en charge de patients présentant des symptômes évocateurs du Covid-19 est en cours de mise en place." De plus, en collaboration avec la Clinique générale d'Annecy et la Clinique d'Argonay, le CH prépare la création d'un plateau technique de réanimation de soixante lits, contre seize initialement. Les ressources matérielles et humaines sont aussi mises en commun. Si nécessaire, la capacité de ce plateau technique pourra être revue à la hausse. Par ailleurs, le CH a mis en place un deuxième service de maladies infectieuses portant la capacité totale à cinquante lits. Les patients des unités de court séjour gériatrique ont été transférés sur le site au sein du nouvel Ehpad de Saint-Julien.

600 lits de médecine et 100 de réanimation

Au-delà du travail avec les cliniques, le CH Annecy-Genevois s'inscrit dans cette démarche avec d'autres structures — comme le CH de Rumilly et les établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) privés —, ce qui permettra, à termes, de bénéficier de 420 lits sur le bassin d'Annecy, pour la prise en charge des patients Covid-19 sur le bassin d'Annecy. Une action est également coordonnée avec le groupement hospitalier de territoire (GHT) du Léman-Mont-Blanc et l'Hôpital privé Pays-de-Savoie, qui ont organisé une capacité d'hospitalisation, au nord du territoire, de 51 lits de réanimation et de 190 lits dédiés aux patients infectés par le Covid-19.

À l'échelle du département de la Haute-Savoie et du Pays de Gex, ce sont ainsi près de 600 lits de médecine et plus de 100 lits de réanimation qui vont être disponibles pour la population. "Une réflexion appuyée est également en cours avec les structures médico-sociales afin de les aider dans cette période exceptionnelle d'épidémie", complète le CH. Il indique enfin développer massivement le recours à la téléconsultation, télé-expertise et télésurveillance.

Des moyens humains supplémentaires

Le CH Annecy-Genevois indique que ses professionnels inscrivent leurs efforts dans la durée. Les moyens humains sont redéployés. De nombreux agents qui travaillent au sein du CH mais aussi des personnes extérieures se sont proposés pour mettre à disposition leurs compétences et pour aider le personnel en place. Leur affectation au sein des unités va s'organiser au fur et à mesure des besoins. Le CH indique enfin qu'il suit les recommandations du Gouvernement en matière de télétravail pour les personnels des fonctions supports.

Clémence Nayrac

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours