Articles


Équipement

Une machine d'extraction haut-débit triple la capacité d'analyse des Hospices civils de Lyon

Les Hospices civils de Lyon ont mis en activité un des 20 extracteurs haut-débit répartis sur différents hôpitaux français. L'automate, conçu par une société chinoise, fonctionne en permanence et permet de réaliser jusqu'à 2 400 tests PCR quotidiens.Ils sont vingt établissements de santé français à avoir été sélectionnés pour accueillir l'équipement innovant de la société chinoise MGI, spécialiste du séquençage génétique. Ces nouvelles machines leur permettront d'augmenter leur capacité d'analyse afin de répondre aux besoins de dépistage actuels du Covid-19. Les Hospices civils de Lyon (HCL, Rhône) ont annoncé le 20 avril dans un communiqué que leur extracteur haut débit, réceptionné le 30 mars, est désormais opérationnel.

Prévoir le dépistage massif postconfinement

Installée à l'Institut des agents infectieux de l'hôpital de la Croix-Rousse, il s'agit de la première solution haut débit d'extraction d'ARN (pour acide ribonucléique) et de préparation d'analyses PCR (pour réaction de polymérisation en chaîne) capable de détecter le virus. Grâce à un fonctionnement en continu, l'automate permettra de réaliser jusqu’à 2 400 tests quotidiens. Soit trois fois la capacité des HCL, déclare le CHU lyonnais.


Dans la période de prédéconfinement, la machine permettra d'analyser les prélèvements naso-pharyngés effectués en priorité chez les soignants et dans les lieux de vie collectifs. Les HCL prévoient aussi un dépistage massif de la population pour la période postconfinement "avec des résultats assurés dans un délai de 9 à 12 heures, envoyés directement sur smartphone". Pour bénéficier de locaux plus adaptés à une utilisation prolongée sur plusieurs mois, la machine sera alors déplacée sur l'Hôpital d'instruction des armées (HIA) Desgenettes à Lyon.

Les HCL coordonnateurs au niveau national

Experts en la matière grâce à l'Institut des agents infectieux et au Centre national de référence des virus des infections respiratoires, les HCL sont les pilotes du déploiement national des tests PCR. "Du fait de notre expérience et du recul que nous avons depuis le 30 mars dernier, nous accompagnons le déploiement des autres plateformes sur les CHU qui en sont progressivement équipés", explique le Pr Bruno Lina, qui souligne l'importance de la coopération avec ses collègues des autres régions pour "être prêts ensemble à venir en appui de la stratégie nationale en cours d'élaboration". Le CHU de Lille (Nord) a aussi annoncé début avril être sélectionné pour accueillir un extracteur haut débit (lire notre article). Cet équipement lui permettra de renforcer les capacités de diagnostic Covid-19 de son centre de biologie pathologie et réaliser à terme 2 800 tests par jour contre 800 auparavant.

Des capacités décuplées en quelques mois

Face à la crise sanitaire, le pôle de biologie et d'anatomie pathologie des HCL s'est adapté. En un mois, l'Institut des agents infectieux est passé de quelques dizaines de tests à une capacité de 700 tests quotidiens en fonctionnement continu. Pour ce faire, 60 techniciens rendus disponibles par le report des activités programmées sont venus renforcer les équipes. Ce sont près de 17 000 tests PCR Sars-Cov-2 (positifs dans environ 25% des cas) qui ont été réalisés par l'équipe de virologie des HCL depuis le début de la pandémie.

Perrine Debacker

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours