Offre de soins

Les GHT de Nancy et des Vosges vont reprendre 50% de leur activité chirurgicale

L'ARS Grand-Est approuve la feuille de route des établissements publics et privés de Meurthe-et-Moselle et des Vosges pour la reprise des activités programmées. Ils s'engagent à respecter une reprise à hauteur de 50% de l'activité, contre 20%.La reprise de l'activité des établissements* relevant de l'aire géographique des groupements hospitaliers de territoire de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et des Vosges se fera de manière coordonnée. Dans un communiqué, le CHU de Nancy annonce que l'ARS Grand-Est approuve leur feuille de route commune. Cette dernière prévoit une "reprise graduée de l'activité programmée" ainsi que l'organisation des filières Covid+. La stratégie de dépistage virologique des patients avant intervention chirurgicale est également précisée.

L'ensemble des parties prenantes s'accordent ainsi sur une reprise à hauteur de 50% de l'activité chirurgicale, contre 20% actuellement. Selon les spécialités, cette proportion vise à couvrir les opérations urgentes et semi-urgentes ainsi que les actes en ambulatoires et/ou ne nécessitant pas un recours à la réanimation en post-opératoire. "Concernant la reprise d’activité médicale, une possibilité d'occuper des plateaux autres que celui de l’établissement par exemple en consultation a été actée en fonction des possibilités des uns et des autres", précise le CHU.

Onze filières organisées

Des principes de précaution pour les patients comme les soignants font également l'objet d'une validation commune. Plusieurs mesures essentielles sont ainsi listées, de manière non-exhaustive, dans la feuille de route dont Hospimedia a eu copie : respect scrupuleux des gestes barrières, changement quotidien ou dès qu'elle est souillée de la tenue professionnelle, port du masque chirurgical en continu pour tout le personnel, etc.

Onze filières de chirurgie sont déclinées dans la feuille de route commune avec des organisations par spécialité. En matière de chirurgie orthopédique et traumatologique, une charte de reprogrammation opératoire post phase aiguë Covid sert de base, à partir des principes suivants :
  • dépistage clinique systématique des symptômes et évaluation individuelle du risque Covid dans la prise de décision ;
  • respect des mesures barrières à chaque étape ;
  • évaluation avec le patient, tracée dans le dossier, du rapport bénéfice-risque d’une programmation opératoire en tenant compte du risque sanitaire Covid et des impératifs de gestion des moyens (matériel, médicaments, dispositifs médicaux..etc) ;
  • discussions multidisciplinaires et validation collégiale des cas complexes ou nécessitant un séjour en réanimation ;
  • durées les plus courtes d’hospitalisation favorisées ;
  • anesthésie loco-régionale privilégiée ;
  • anticipation de la prise en charge post-opératoire ;
  • être en situation de libérer le plus rapidement possible, les moyens humains, matériels et d’hébergement pour un retour en phase critique.

Jérôme Robillard

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours