Brèves


E-santé

L'information aux professionnels de santé de ville doit être diffusée et encadrée

L'entreprise Apicem indique dans un communiqué recevoir et répondre à de nombreuses demandes d'établissements "souhaitant pouvoir transmettre des alertes sanitaires ou des campagnes d'information auprès de leurs correspondants de ville", via Apicrypt. Elle veille donc "à la pertinence des messages diffusés à des milliers d'utilisateurs ainsi qu'au respect de la structure et des normes imposées par des logiciels libéraux". L'objectif est "d'éviter tout risque de provoquer des dysfonctionnements d'outils informatiques de praticiens sur une période aussi critique". Apicem invite donc les responsables des établissements de soins et les professionnels de santé, souhaitant diffuser un message à leurs correspondants habituels ou sur un territoire défini, "à se rapprocher de son service communication pour obtenir la validation du contenu et du format du message à diffuser".

Le collège de la médecine générale de son côté indique proposer une interface pour diffuser de l'information aux médecins généralistes. Coronaclic.fr permet aux professionnels de trouver des infographies sur la prise en charge de patients et l’organisation du cabinet ; un algorithme décisionnel coconstruit avec le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) et la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) au sein du portail Antibioclic ; un répertoire de ressources sur tous les sujets qui touchent à la prise en charge en médecine générale.

Géraldine Tribault

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours