Brèves


Recherche

Une étude de l'Inserm confirme tout le bien-fondé du confinement contre le coronavirus

Fermer les écoles et systématiser le télétravail. Pour endiguer l'épidémie de coronavirus Covid-19, cette double barrière sanitaire permettrait à elle seule d'abaisser le pic épidémique de près de 40%. C'est en tout cas ce que laisse présager une étude copilotée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et publiée le 14 mars sur le site du laboratoire Epicx-Lab (à télécharger ci-dessous).


Ce travail, piloté par Vittoria Colizza, directrice de recherches à l'Institut Pierre-Louis d'épidémiologie et de santé publique à la Sorbonne université, se focalise sur les trois régions françaises actuellement les plus touchées : Grand-Est, Hauts-de-France et Île-de-France. Si la seule fermeture des classes jusqu'aux prochaines vacances de printemps (soit huit semaines au total) ne réduirait que de 10% le pic de Covid-19, coupler ce dispositif par du télétravail pour 25% des adultes ferait grimper ce taux de 30 points. Par conséquent, un confinement plus poussé comme l'est celui entré en vigueur ce 17 mars à midi en France pourrait avoir un impact encore plus significatif. Enfin, l'étude laisse également entendre que cette double combinaison entre arrêt des écoles d'un côté et généralisation du télétravail de l'autre diminuerait à terme de 15% le pourcentage de la population touchée par le virus.

Thomas Quéguiner

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours