Gestion des risques

France et Europe s'opposent sur les effets de l'ibuprofène dans le cadre du Covid-19

La mise en garde d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, sur les effets des médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène en cas d'infection au Sars-Cov-2 est tempérée par l'Agence européenne du médicament (EMA). "Il n'existe actuellement aucune preuve scientifique établissant un lien entre l'ibuprofène et l'aggravation du Covid-19", estime-t-elle dans un communiqué du 18 mars. Elle met néanmoins l'accent sur le besoin de recherche sur ce lien. Lors d'un point presse, le 18 mars également, Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, ne s'accorde pas avec le positionnement de l'EMA. Il souligne en effet que les "infections sont plus graves" ainsi que les hospitalisations liées en réanimation, en cas d'automédication à base d'AINS chez les patients.

Jérôme Robillard

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours