Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.
Gestion des risques

Tous les donneurs d'organes vivants ou morts devraient être testés au Covid-19

Dans un avis rendu le 14 mars (à télécharger ci-dessous), le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a donné des directives quant aux dons d'organes durant l'épidémie de Covid-19. Le conseil préconise de tester la totalité des donneurs vivants "à partir d'un écouvillonnage naso-pharyngé éventuellement associé à un échantillon sanguin". En cas de test positif, le don ne pourra être réalisé que 28 jours après résolution des symptômes. Dans le cadre de dons à partir de donneurs morts, ces derniers doivent également être tous testés. Si le résultat est positif, la greffe peut être envisagée pour les organes vitaux (foie et cœur) et non vitaux (reins et pancréas) en fonction de l'évaluation de la balance bénéfice-risque pour chaque receveur ; en plus, "une information et un consentement éclairé du receveur sont un prérequis indispensable qui doit être tracé". En revanche, les greffes de poumons doivent être annulées en cas de test au Covid-19 positif. Dans l'hypothèse où les résultats des tests ne sont pas encore disponibles pour les organes vitaux au moment de la greffe, "les équipes de greffe sont informées de l'éventualité du risque viral et évaluent le rapport bénéfice-risque de la greffe pour le receveur", et un suivi spécifique du donneur doit être mis en place, si tant est que l'organisation de l'établissement le permette. L'avis du haut conseil précise bien toutefois que "ces recommandations, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de publication de cet avis, peuvent évoluer en fonction de l'actualisation des connaissances et des données épidémiologiques".

Edoxie Allier

À la une

À la une

Ressources humaines — Le respect du temps de travail des étudiants de 3e cycle doit être "strict et complet"

Lire l'article

Politique de santé — La prévention doit devenir une priorité pour lutter contre la maladie d'Alzheimer

Lire l'article

Usagers — Les salles de consommation à moindre risque sont utiles et doivent être pérennisées

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement