Gestion des risques

Des précisions sont attendues sur le déstockage des masques au profit du médico-social

Le deuxième rendez-vous hebdomadaire du médico-social sur le Covid-19 a réuni une soixantaine de participants. Le prochain devrait prendre une nouvelle forme. De nombreuses questions restent en attente de réponses.Par mesure de précaution face à l'épidémie de coronavirus, faut-il isoler les personnes âgées en Ehpad comme à domicile ? La question a été posée par la Fédération nationale des associations et amis de personnes âgées et de leurs familles (Fnapaef) dans un communiqué du 10 mars. Elle a aussi été reprise, le même jour, par les fédérations médico-sociales participant au rendez-vous hebdomadaire sur le Covid-19 au ministère des Solidarités et de la Santé lors (lire notre article).

Une soixantaine de personnes ont participé à ce point d'information* médico-sociale piloté par Virginie Lasserre, directrice
générale de la cohésion sociale (DGCS), souligne à Hospimedia, Éric Frégona, directeur adjoint de l'AD-PA. Les prochains rendez-vous pourraient être thématiques (personnes âgées, personnes handicapées, petite enfance) pour permettre à chacun de s'exprimer. La forme ne semble pas encore arrêtée.

Pour cette deuxième édition, peu d'annonces gouvernementales mais plutôt des questions de la part des acteurs invités à s'exprimer. La limitation du droit de visite au cas par cas interroge les professionnels. Quid des accueils de jour ? Quid des bénévoles ? Certaines familles auraient aussi du mal a suivre les consignes comme celles d'interdiction de visite posée dans quelques établissements. Comment les contraindre ?

Par ailleurs, la problématique de la distribution des masques aux salariés du secteur et tout particulièrement à ceux de l'aide à domicile —
 comme lors de la première réunion — a été mise en avant. À ce sujet le ministre de la Santé et des Solidarités , Olivier Véran devrait très prochainement procéder à des annonces clarifiant la situation et évoquant les modalités du déstockage des masques et la conduite concernant leur accès aux salariés du secteur médico-social, a indiqué à Hospimedia, Clémence Lacour, responsable des relations institutionnelles à la Fnaqpa.

L'Uniopss interroge le Gouvernement

Dans une lettre au Premier ministre, l'Uniopss évoque le décalage entre les règles édictées pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et les difficultés des structures médico-sociales à les mettre en place. "L'approvisionnement en masques et gels des établissements et services reste un sujet de préoccupation majeure pour la bonne application des consignes et pour la protection des personnels et des publics accompagnés, car très peu disposent de stock", déplore l'union. Elle souligne aussi l'impact négatif des mesures de confinement sur la santé psychique et physique des personnes âgées, les difficultés de gestion du personnel en cette période de crise, la saturation du numéro vert dédié à l'épidémie ou encore celle des boîtes mails des cellules de crise. L'Uniopss souligne aussi que "les structures ont de nombreuses interrogations sur la gestion du personnel, notamment des questions juridiques et de droit du travail, pour organiser la continuité de leur activité".

Lydie Watremetz

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours