Articles


Recherche

Le site Grippenet.fr devient Covidnet.fr pour collecter des données sur le virus

Le réseau Sentinelles et Santé publique France adaptent leur étude Grippenet.fr face à la crise sanitaire. Le site se consacrera désormais à la collecte de données épidémiologiques concernant le virus Covid-19 auprès de la population.Le réseau Sentinelles et Santé publique France ont annoncé le 31 mars qu'ils adaptent le site internet Grippenet.fr en le transformant en Covidnet.fr. Cette évolution permettra de "répondre au mieux aux besoins actuels de connaissance et de surveillance concernant l'épidémie de Covid-19" explique le réseau dans un communiqué. Le site actualisé permettra de collecter anonymement directement auprès de la population des données épidémiologiques.

Pour endiguer l'épidémie du Covid-19, un nouveau dispositif de surveillance a été progressivement mis en place depuis le début du mois de mars. Un premier point hebdomadaire a ainsi été réalisé le 27 mars, selon les données du réseau Sentinelles, de recours aux services d'urgences ainsi que du système d'information pour le suivi des victimes (lire notre article). Mais le site Grippenet.fr pourrait apporter des informations complémentaires selon le réseau Sentinelles : "[Il] est actuellement, en France, le seul système permettant d’étudier les symptômes présentés par les personnes malades qui n'ont pas recours au système de soins."

Une hausse du nombre des déclarations de symptômes

Mise en place en 2012, l'étude avait pour objectif de recueillir directement auprès de la population de la métropole française des données épidémiologiques sur la grippe, par Internet et de façon anonyme. La neuvième saison de cette étude a débuté le 20 novembre 2019 et compte aujourd'hui plus de 7 200 participants qui déclarent chaque semaine les symptômes qu’ils ont eus ou non depuis leur dernière connexion.

Le site a enregistré depuis quelques semaine une baisse du nombre de participants ne déclarant aucun symptôme et une hausse du nombre de participants
déclarant des symptômes (rhumes, syndromes grippaux et autres symptômes non spécifiques). Ces symptômes qui pourraient être en lien avec le Covid-19 justifieraient l'adaptation de la surveillance du site pour suivre la maladie du virus au lieu de la grippe qui a désormais dépassé son pic épidémique en France (lire notre article).

Le site Covidnet.fr entend approfondir la collecte des données en lien avec le virus en se donnant plusieurs missions :
  • suivre l'évolution de la proportion de participants déclarant des symptômes compatibles avec le Covid-19 ;
  • connaître les caractéristiques et comportements des personnes malades ;
  • connaître le ressenti et le vécu de la population au sujet de cette maladie.


Des participants optimistes au stade 1 de l'épidémie

Le site a mis en place plusieurs études depuis le début du mois de mars
pour "évaluer le niveau de connaissance, d'anxiété, les changements de comportements et la confiance dans les pouvoirs publics des participants", dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Trois questionnaires ont été envoyés : un le 12 février lors du stade 1 de l'épidémie, un deuxième le 11 mars juste avant le passage en stade 3, et un troisième envoyé le 31 mars qui permettra de compléter les analyses, avec des données collectées durant le stade 3 de l'épidémie.

Environ 3
 500 personnes ont répondu au premier questionnaire, 2 700 au second. L'étude a pu constater que la proportion de participants déclarant des symptômes de rhume est supérieure aux valeurs observées historiquement à cette période. Les réponses au premier questionnaire ont également montré le caractère optimiste des participants quant à la progression de l'épidémie. Ainsi, plus de la moitié d'entre eux estimaient que le virus devrait infecter moins de 1% de la population française.


Une participation massive de la population à l'étude est nécessaire pour garantir des estimations fiables. Les personnes souhaitant y prendre part peuvent s'inscrire en se rendant sur le site, quels que soient leur nationalité, leur âge ou leur état de santé. Les données seront partagées au sein du consortium européen Influenzanet, qui comprend 11 pays.

Perrine Debacker

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours