Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.

Articles


Insertion

L'Agefiph propose un forfait de 1 000 € pour faciliter le télétravail

Alors que les acteurs de l'économie inclusive se préparent au soubresaut d'une probable crise économique, l'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées annonce le versement d'une aide au télétravail. L'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) a annoncé, dans un communiqué, une série de dix mesures pour soutenir l'emploi des personnes handicapées. Entre autres, l'association débloque une aide de 1 000 € maximum de prise en charge, "de manière exceptionnelle, des coûts liés au télétravail de son ou ses salariés en situation de handicap". Cette aide concerne tous les salariés bénéficiaires de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH). Une autre aide est également disponible pour "prendre en charge le remboursement des frais de transport, d'hébergement et de restauration des salariés ou travailleurs indépendants handicapés exerçant des activités essentielles à la Nation et indispensables à la gestion de la situation de crise sanitaire". Un montant maximal de 200 € par jour et par personne couvre ainsi ces frais. L'Agefiph annonce aussi que "le traitement des demandes de soutien financier sera guidé par trois principes : rétroactivité, bienveillance et remboursement sur la base de factures." Interrogé par Hospimedia, Didier Eyssartier, directeur général de l'Agefiph, explique : "nous essayons d'éviter tout ce qui pourrait faire que des entreprises mettent au chômage partiel les personnes handicapées".

Agir en synergie à la sortie de crise

En effet, les publics en situation de handicap sont déjà plus touchés par le chômage que le reste de la population active en France. Par conséquent, "bien sûr, nous craignons pour les mois qui viennent", confie le directeur général. "Nous avons peur que les entreprises se disent qu'il y a d'autres priorités que l'emploi des personnes handicapées, alors qu'au contraire, il faut absolument poursuivre cette dynamique inclusive pour l'égalité." C'est pourquoi, l'Agefiph et les autres acteurs préparent dès à présent l'après : "nous réfléchissons en ce moment même à des mesures complémentaires pour tenir compte de la situation nouvelle dans laquelle nous nous trouvons. Il y aura certainement plusieurs vagues de mesures." L'idée sera donc de travailler en "synergie", notamment avec Thibaut Guilluy, récemment nommé haut-commissaire à l'inclusion dans l'emploi et à l'engagement des entreprises (lire notre article). "Nous ne mettrons pas nécessairement tout le monde autour de la table simultanément, nous travaillerons sujet par sujet." En revanche, il s'agira aussi de bien répartir les tâches : "nous serons très attentifs à ce qui se passe dans le secteur et de continuer à pousser le développement des entreprises adaptées (EA) et les établissements et structures d'aide par le travail (Esat) mais nous n'allons pas avoir notre fonds et l'État le sien."

10 mesures de soutien à l'emploi

L'Agefiph annonce donc dix mesures de soutien à l'emploi des personnes handicapées :
  • "informer en continu les personnes en situation de handicap, salariés ou entrepreneurs et leur employeurs" ;
  • "reporter les prélèvements de la collecte OETH 2020 à fin juin 2020" (ne concerne que les prélèvements autorisés pour fin mars 2020) ;
  • "prendre en charge, de manière exceptionnelle, les coûts liés au télétravail de son ou ses salarié(s) en situation de handicap" ;
  • "création d'une aide exceptionnelle "soutien à l'exploitation" de 1 500 €" (concerne les futurs créateurs et les entrepreneurs) ;
  • "mise en place de la couverture financières des périodes de carence d'arrêt de travail et des arrêts pour garde d'enfants pour les créateurs d'entreprise soutenus par l'Agefiph" ;
  • "un diagnostic action "soutien à la sortie de crise" ;
  • "prendre en charge le remboursement des frais de transport, d'hébergement et de restauration des salariés ou travailleurs indépendants handicapés exerçant des activités essentielles à la Nation et indispensables à la gestion de la situation de crise sanitaire" ;
  • "permettre aux apprentis et stagiaires en formation de poursuivre leur formation à distance" ;
  • "maintenir la rémunération et la protection sociale des stagiaires en formation" ;
  • "mettre en place une cellule d'écoute téléphonique".

Edoxie Allier

À la une

À la une

Cycle image Ehpad — L'opinion publique soutient les professionnels travaillant dans les Ehpad

Lire l'article

E-santé — Le Ségur va soutenir un nouveau mode de "régulation du numérique en santé"

Lire l'article

Droit — Une évaluation prospective est requise pour le fonds de garantie aux accidents médicaux

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement