Articles


Recherche

La communication autour de l'essai sur le tocilizumab sème la controverse à l'AP-HP

À l'AP-HP, le programme d'essais thérapeutiques Corimuno-19 dispose d'un nouveau comité de surveillance. Le précédent a en effet claqué la porte après la publication accélérée de premiers résultats sur le recours au tocilizumab contre le Covid-19.À l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), la diffusion le 27 avril des premiers résultats d'un essai clinique sur le tocilizumab, un anticorps monoclonal utilisé dans la polyarthrite rhumatoïde, utilisé sur 129 patients hospitalisés pour une pneumonie due au Covid-19 n'a pas été sans générer de vifs soubresauts. Trois jours plus tard en effet, le comité de surveillance de l'essai, à savoir le DSMB (pour data safety monitoring board), a exprimé son vif désaccord sur cette communication et remis sa démission.

Une communication à préciser

Selon ses membres, il
était beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions et annoncer des résultats positifs, comme ils l'écrivent dans un mail interne rapporté ce 6 mai par Le Canard enchaîné. Ils pointent également de nombreux dysfonctionnements dans la conduite de ces travaux, évoquant des changements de critères en cours de route. Au moment de leur communication avec la presse, les chercheurs du CHU francilien impliqués dans l'essai ont indiqué s'être "sentis obligés d'un point de vue éthique" de rendre publics leurs premiers constats. Pour autant, ils n'ont pas caché qu'ils devaient encore être "consolidés" et "confirmés de manière indépendante" en vue d'une publication dans une revue scientifique à comité de lecture. L'AP-HP le rappelle d'ailleurs le 5 mai dans un communiqué.

En guise de réponse à la démission du DSMB, un nouveau comité de surveillance a "immédiatement" été constitué, réunissant à nouveau plusieurs experts français et internationaux "dont l'intégrité et la compétence sont indiscutables" (lire l'encadré). À charge pour eux, comme leurs prédécesseurs, d'assurer la surveillance des essais de l'ensemble du programme Corimuno-19, qui comprend une série d'essais cliniques dont celui consacré au tocilizumab (lire ici et nos articles). Mais compte tenu du débat né de cette divulgation anticipée, le CHU leur a également demandé d'émettre "des recommandations précises sur le moment et la nature de la communication des résultats de chacun des essais de plateforme". À ce titre d'ailleurs, "l'AP-HP et les investigateurs se sont engagés par écrit à suivre rigoureusement les recommandations du nouveau comité".

Les 6 nouveaux membres du comité de surveillance :

  • Deepak L. Bhatt, président du DSMB, qui opère à la Harvard medical school à Boston aux États-Unis ;
  • Cristina Mussini de l'université de Modène et de Reggio d'Émilie en Italie ;
  • Patrick Yeni de l'université de Paris ;
  • Sandro Galea de la School of public health au sein de l'université de Boston aux États-Unis ;
  • Kevin Winthrop de l'université des sciences et de la santé de l'Oregon à Portland aux États-Unis ;
  • Frank Harrell du département des biostatistiques à la Vanderbilt university school of medicine de Nashville aux États-Unis.

Thomas Quéguiner

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours