Gestion des risques

Les médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes sont appelés à utiliser la téléconsultation

Dans un communiqué transmis ce 3 mars, l'union régionale des médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes (URPS) estime que la téléconsultation est un bon moyen pour lutter contre la diffusion épidémique du coronavirus. Un rappel qui intervient alors que les professionnels libéraux de santé ne disposeront de masque FFP2 "au mieux" qu'à la fin du mois de mars, et dans une région qui abrite l'une des trois zones à risques (la Haute-Savoie, lire notre article).

"La saturation des structures hospitalières associée à la pénurie de médecins [...] aboutirait dans ce cas à une situation compliquée pour la prise en charge des soins, l'épidémie de coronavirus venant se superposer à la grippe et aux soins courant pour les patients atteints de maladie chronique", explique l'URPS. Dans ce contexte, elle conseille aux médecins de la région l'utilisation de la téléconsultation "à chaque fois que cela est possible" et ce d'autant plus qu'elle adhère au groupement de coopération sanitaire Sara — pour système d'information de santé Auvergne-Rhône-Alpes. Les deux partenaires développent en effet un outil de téléconsultation, gratuit, à disposition de tous les professionnels de santé la région. Il suffit aux professionnels de télécharger l'application eConsult Sara.

Clémence Nayrac

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours