Gestion des risques

78% des professionnels infirmiers manqueraient de masques FFP2

Face à l'épidémie de Covid-19, les professionnels des hôpitaux se plaignent d'un manque de matériel adapté pour se protéger de la contamination. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) CFE-CGC* (résultats à télécharger ci-dessous). 16 383 infirmiers, cadres infirmiers ou infirmiers spécialisés y ont ainsi répondu sur la période du 3 au 6 mars.

54% des participants au sondage travaillent en hôpital. D'après les résultats, près de quatre infirmiers sur cinq seraient confrontés à un manque de masques FFP2, malgré la réquisition depuis le 3 mars de l'ensemble des masques de protection, produits et stockés sur le territoire français pour les personnes touchées par le virus et les professionnels de santé (lire notre article). Il n'existe en effet pas de stock stratégique d'État en masques FFP2, les plus adaptés contre les maladies respiratoires.


"Nous déplorons l'impréparation des gouvernements, entre la décision irresponsable de ne plus stocker de masque FFP2 et le fait d'attendre fin février pour se décider enfin à en commander en urgence", déclare Thierry Amouroux, porte-parole du SNPI, dans un communiqué. Le sondage révèle également que 63% des infirmiers sont aussi régulièrement confrontés à un manque de masques chirurgicaux et 53% au manque de solution hydroalcoolique. Une situation compliquée par la délinquance : 35% des répondants ont constaté des vols de masques ou solutions posés à l'entrée des chambres d'isolement.

Perrine Debacker

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours