Gestion des risques

La SF2H livre quatorze recommandations sur la reprise des soins non-Covid

Avec le début du déconfinement, la Société française d'hygiène hospitalière donne ses préconisations pour organiser le parcours des patients et assurer la protection des personnels à l'occasion de la reprise des activités médico-chirurgicales.Afin d'accompagner la réorganisation de l'offre de soins et des prises en charge dans les établissements de santé, la Société française d'hygiène hospitalière (SF2H) met en ligne ses recommandations sur l'organisation du parcours des patients, la protection des patients et des personnels et la reprise de l'activité médico-chirurgicale non-Covid. Elles sont destinées à "guider" les équipes opérationnelles d'hygiène dans le contexte de levée du confinement. "Le déconfinement risque de réactiver la circulation du coronavirus Sars-Cov-2 dans la communauté et donc, par conséquent, augmenter la prévalence de cas asymptomatiques et présymptomatiques, soulignant la nécessité de renforcer les mesures d'hygiène pour tous les patients, quel que soit leur statut infectieux vis-à-vis du Sars-Cov-2", prévient-elle.

Pour la protection des patients, elle met ainsi l'accent sur la distanciation physique. L'aménagement des salles d'attente, l'espacement en hôpital de jour et le recours aux chambres individuelles en hospitalisation complète sont plusieurs pistes évoquées. Cette distanciation est complétée par d'autres mesures barrières, avec notamment la mise en place d'une formation à la friction hydroalcoolique et au port du masque chirurgical. Des mesures qui concernent également les professionnels de santé.

Recherche de symptômes pour chaque patient

Sur la question du dépistage virologique, elle ne recommande pas de la systématiser pour les patients. La recherche de symptômes compatibles avec la maladie Covid-19 est, en revanche, systématique au minimum 24 à 48 heures avant toute consultation ou hospitalisation. Le diagnostic par RT-PCR (pour reverse transcriptase et réaction de polymérisation en chaîne) est ainsi préconisé pour les patients et les professionnels ayant des symptômes évocateurs. Pour les patients asymptomatiques, le recours aux tests est limité à certaines indications de chirurgie, à la présence de comorbidités à risque de forme grave de Covid-19 ou encore de contact récent avec une personne atteinte par la maladie Covid-19.

La SF2H aborde également le nettoyage des sols et des surfaces les plus fréquemment touchées. Elle détaille également les modalités de ventilation des chambres et des espaces de consultation dans la journée et entre chaque patient. Les recommandations de la société savante sont déclinées plus finement à propos des secteurs Covid-19 et des secteurs non-Covid. Là encore, le nettoyage et la désinfection sont abordés.

Jérôme Robillard

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours