Offre de soins

Le CHU de Rennes peut réarmer 40 lits de réanimation fléchés Covid-19 en 24 heures

S'il n'a jamais été débordé par le coronavirus et travaille désormais à la reprise graduée de son activité, le CHU de Rennes n'en conserve pas moins une certaine vigilance. Son plan de mobilisation à plus de 100 lits de réanimation reste activable.À Rennes (Ille-et-Vilaine), le CHU a progressivement diminué ces dernières semaines son nombre de lits dédiés aux patients atteints du Covid-19, passant de 40 lits de réanimation au plus fort du pic épidémique à 8 depuis le 5 mai, et de 99 lits en médecine à désormais 25 dans son unité de médecine interne polyvalente. En parallèle, l'hôpital est à ce jour en capacité de flécher pour ces mêmes malades 47 lits de SSR.

27 salles de bloc rouvertes sur 36

Pour autant, la vigilance reste de mise, prévient le CHU dans un communiqué (lire notre article), lequel prévoit "si besoin l'activation possible de 82 lits de réanimation dont 40 dédiés à des patients souffrant du coronavirus, disponibles en 24 heures". De manière plus générale, il assure rester "prêt, si le besoin était avéré, à redéployer son plan de mobilisation dans son intégralité afin de contribuer à la cible gionale de 439 lits de réanimation" en Bretagne. Le plan de mobilisation des lits en réanimation, prévu en 10 niveaux et élaboré pour mobiliser au total plus de 100 lits, a été mis en œuvre jusqu'au niveau 5 à Rennes. En médecine, il est allé jusqu'au niveau 3 sur 10 (et un total capacitaire potentiel à 191 lits). Un pool de professionnels formés à la prise en charge de patients Covid-19 en réanimation est également maintenu pour être activé en temps réel si nécessaire.

S'agissant du redémarrage des actes opératoires non-Covid-19, le CHU a d'ores et déjà rouvert 27 salles sur 36, étant entendu qu'en chirurgie près de 1 850 interventions ont été déprogrammées. Enfin outre des travaux actifs de recherche (lire notre article), il a installé dans ses murs une des 20 plateformes nationales de dépistage à haut débit du coronavirus, unique en Bretagne. Objectif à terme : analyser 2 000 tests par jour pour l'ensemble du territoire régional en plus des 400 quotidiens déjà effectués par le laboratoire de virologie pendant la crise pour les patients du CHU et des autres établissements bretons.

Tout juste 70 personnels infectés

Au 7 mai, le CHU de Rennes cumulait depuis le début de l'épidémie de coronavirus 229 patients hospitalisés pour cause de Covid-19 : 90 en réanimation ou soins continus, dont 26 arrivés par transferts d'Île-de-France (lire notre article) ; 51 en rééducation (SSR ou médecine physique et réadaptation). Par ailleurs, 170 patients sont ressortis et 30 sont décédés. À noter enfin que 70 professionnels ont été infectés, soit moins de 1% des effectifs, et aucun parmi ceux opérant en réanimation ou soins continus.

Thomas Quéguiner

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours