Ressources humaines

Le ministère récapitule aux établissements les règles d'éviction des personnels de santé

Le maintien en poste d'un personnel soignant (ou non) est limité aux seuls professionnels asymptomatiques et non remplaçables, dès lors que "les bénéfices de sa présence sont supérieurs aux risques associés à son absence".

Qu'ils soient ou non soignants, comment doivent réagir les personnels du sanitaire, du social ou du médico-social et surtout leur direction s'ils sont cas confirmé de Covid-19 ou reconnus personne contact à risque d'un cas confirmé ? Le ministère de la Santé synthétise ses consignes, en réalité un copier-coller de l'avis rendu fin mai par le HCSP.
Dans un message d'alerte sanitaire rapide(Mars, à télécharger ci-dessous) daté du 20novembre, le ministère des Solidarités et de la Santé énumère les…

Le maintien en poste d'un personnel soignant (ou non) est limité aux seuls professionnels asymptomatiques et non remplaçables, dès lors que "les bénéfices de sa présence sont supérieurs aux risques associés à son absence". (Pascal Bachelet/BSIP)
Le maintien en poste d'un personnel soignant (ou non) est limité aux seuls professionnels asymptomatiques et non remplaçables, dès lors que "les bénéfices de sa présence sont supérieurs aux risques associés à son absence". (Pascal Bachelet/BSIP)

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je suis abonné

Testez-nous gratuitement pendant 7 jours


A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Envie d'en savoir plus ?

Découvrez le service