Gestion des risques

L'État institue un rendez-vous hebdomadaire médico-social sur le coronavirus

Réunion hebdomadaire, futurs guides détaillant la doctrine à appliquer face au Covid-19... Olivier Véran et Sophie Cluzel invitent les fédérations médico-sociales à se mettre avec eux en ordre de bataille. L'occasion pour chacun de partager ses points de vue et de coordonner les réponses à apporter.Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées ont reçu les représentants des fédérations médico-sociales grand âge, handicap et précarité pour faire un point d'information sur l'épidémie actuelle de Covid-19 (lire notre article). Ils veulent aussi mobiliser les associations et fédérations gestionnaires de services et d'établissements autour des mêmes priorités, rapportent à Hospimedia plusieurs fédérations présentes au rendez-vous ministériel de ce 3 mars.


Il faut dire que ces derniers jours des voix se sont élevées pour déplorer un manque d'unité entre autres dans la communication de l'épidémie aux responsables d'Ehpad ou à ceux des services à domicile (lire aussi notre article). Outre le fait que la mise en place d'une réponse coordonnée de l'État nécessitait d'avoir la main sur certaines informations, les communiqués, fiches ou guides se sont succédé en ordre dispersé. Après une première phase d'évaluation du phénomène, l'heure est maintenant venue de répondre de façon unitaire.

Rendez-vous au ministère

Pour ce faire le ministre de la Santé a annoncé que cette réunion serait désormais renouvelée toutes les semaines, une façon pour les acteurs du secteur de faire remonter leurs questionnements et à l'État de diffuser les informations aux professionnels. D'ores et déjà, il a aussi annoncé que deux guides présentant la doctrine officielle s
eraient diffusés dans les 48 heures. Dans ces documents, il sera question par exemple de la conduite à tenir face à des cas de Covid-19 et les réponses à donner aux familles, aux résidents et aux professionnels. Pour cibler les publics, un guide s'adressera aux établissements et services accueillant des personnes âgées et/ou des personnes en situation de handicap. L'autre document concernera les structures de la petite enfance. Il a aussi précisé que la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) serait le contact privilégié du secteur. À ce titre, sa directrice, Virginie Lasserre, pilotera les prochains rendez-vous hebdomadaires. Sur les territoires, directeurs généraux d'ARS et préfets devraient à leur tour décliner ces réunions hebdomadaires dédiées au médico-social. Certains n'ont pas attendu les recommandations gouvernementales.

Nécessaire coordination

"Ne pas perdre son sang froid", "marcher en ordre de bataille", tel est l'état d'esprit dans lequel semblent s'être retrouvés les participants à cette matinée. Pour faciliter la circulation des informations, un référent Covid-19 par établissement ou structure devrait être désigné. Toutefois, les représentants de la branche du domicile, tout particulièrement, ont ainsi souligné l'importance des professionnels de ce secteur en première ligne de cette épidémie et déploré le fait qu'ils ne sont pas considérés comme prioritaires dans la distribution actuellement des masques. Cette situation crée de l'inquiétude auprès de certains salariés intervenant dans une des trois zones à risques (Oise, Morbihan et Haute-Savoie). Certains auraient même fait val
oir leur droit de retrait, a rapporté l'ADMR.

Lydie Watremetz

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours