Gestion des risques

Les Ehpad sont invités à remplir une check-list Covid-19 identifiant atouts et faiblesses

Avec un tableau check-list d'une vingtaine de propositions, le centre d'appui pour la prévention des infections associées (Cepias) Nouvelle-Aquitaine recommande aux établissements médico-sociaux de se préparer à faire face au Covid-19.Alors que la question de la prise en charge de cas suspects ou confirmés de Covid-19 en Ehpad divise certains professionnels au regard du manque de moyens matériels et humains dans les établissements médico-sociaux (lire notre article), le centre d'appui pour la prévention des infections associées (Cepias) Nouvelle-Aquitaine a mis en ligne sur son site Internet, le 27 mars, une check-list pour que les établissements médico-sociaux se préparent. Elle leur permet aussi d'adopter la bonne conduite face à un résident infecté Covid-19. Le centre reconnaît de son côté en préambule de son outil que "limiter l'impact du virus est difficile mais possible".


L'outil se présente sous la forme d'un tableau de huit pages de recommandations à cocher — dans l'idéal — si elles sont respectées. Elles peuvent aussi être renseignées comme restant à mettre en place, en cours de réalisation ou nécessitant des précisions. Outre un inventaire de bonnes pratiques, le Cepias a réuni dans ce tableau les principales références bibliographiques concernant les différentes problématiques abordées (lire l'encadré). Concernant par exemple la première problématique, soit la communication d'information sur le Covid-19, le Cepias propose deux affiches : une sur l'antibiorésistance (datant du 12 mars) et l'autre plus générale publiée par Santé publique France rappelant les mesures barrières à adopter face au coronavirus pour se protéger et protéger les autres quels que soient son lieu et son âge. Au total, ce sont plus d'une vingtaine de recommandations qui composent cette check-list. Dans une version simplifiée, cet outil rappelle le plan bleu d'organisation des Ehpad en cas de crise. Les deux proposent d'anticiper une situation qui sort de l'ordinaire et de repenser en quelque sorte la distribution des rôles de chacun au sein de l'établissement. Dans l'outil du Cepias, plusieurs recommandations visent tout particulièrement à adopter des outils communs à tout le personnel de l'établissement et à vérifier ainsi la cohésion des équipes. Le format tableau, check-list et lien vers les sites officiels, permet à l'outil d'évoluer au gré des nouvelles doctrines édictées.

En complément un logigramme

Outre son tableau check-list, le Cepias a aussi élaboré un logigramme de prise en charge des patients infectés par le coronavirus en établissements médico-sociaux (à télécharger ci-dessous). Sans cas avérés, le Cepias conseille aux établissements de se préparer en suivant sa check-list. Si un seul résident est concerné, il suggère de réaliser l'ensemble des soins à la personne de manière groupée par un professionnel ou un binôme. Dans les soins sont aussi inclus la toilette, le repas ou encore l'entretien de l'environnement. Si plusieurs cas sont identifiés, l'établissement devra dans la mesure du possible regrouper ces cas au sein d’une même unité géographique. Le Cepias suggère également de mettre en place une équipe dédiée aux malades. Si ce n'est pas possible faute de personnel suffisant, il conseille d'organiser les soins en distinguant bien la prise en charge des cas de Covid-19 de celle des résidents non touchés.

La check-list des principales bonnes pratiques

  • afficher les informations Covid-19 (extérieur, accueil, différents services, espaces commun) ;
  • vérifier que les gestes barrières sont connus et appliqués par tous les professionnels ;
  • s'assurer qu'une équipe décisionnelle de crise est mobilisable rapidement ;
  • vérifier qu'un dispositif d’alerte est activable dès la suspicion d’un cas possible ;
  • permettre le recueil des données d'autovigilance deux fois par jour dès l’apparition de symptômes ;
  • définir la conduite à tenir pour la poursuite d’activité d’un professionnel cas contact asymptomatique (masque, test de dépistage) ;
  • s'assurer que les mesures de distanciation sociale sont appliquées pour la protection des résidents ;
  • identifier un laboratoire de biologie ou un prestataire externe pour la réalisation des prélèvements de dépistage ;
  • définir l’organisation du travail des équipes et la continuité du service ;
  • s'assurer qu'il existe une fiche d’identification des symptômes de la maladie accessible à tout le personnel de l'établissement ;
  • vérifier aussi l'existence d'une fiche d’identification des signes cliniques de gravité accessible et connue de tous ;
  • organiser la gestion des stocks de matériels indispensables ;
  • définir une liste de matériel de soin individualisé qui restera dans la chambre du résident malade ;
  • contrôler le chariot d'urgence ;
  • définir un secteur dédié à la prise en charge des cas de Covid-19 ;
  • vérifier que les modalités de prise en charge dès l’apparition d’un cas suspect ou confirmé sont définies ;
  • définir une liste de matériel et les modalités d’utilisation des produits d’entretien des locaux et des chambres ;
  • établir des protocoles écrits de collecte et d’entretien du linge, d’élimination des déchets d'activité de soins à risque infectieux (Dasri), des modalités de gestion des excreta ;
  • définir les modalités de prise des repas en chambre ;
  • prévoir les modalités de réalisation de soins à une personne décédée ;
  • établir une procédure concernant les modalités de la vie de l’équipe ;
  • assurer l'accès des professionnels aux produits d’hygiène des mains ;
  • prévoir les moyens nécessaires à la protection des professionnel face à un patient symptomatique.

Lydie Watremetz

A propos d'HOSPIMEDIA


HOSPIMEDIA
  • L'info clé tous les matins dans votre boîte mail
  • La couverture d'un spécialiste sur le secteur sanitaire et médico-social
  • L'objectivité garantie
  • Plus de 3 000 structures abonnées

Suivez toute l'actualité

Testez gratuitement pendant 30 jours