Plus que jamais en cette période de crise et de désinformation, la mission des journalistes d'HOSPIMEDIA est d'analyser et de vérifier les informations des secteurs sanitaire et médico-social. Notre rédaction vous garantit ainsi des contenus fiables et exclusifs.
En savoir plus sur notre traitement de l'information.
Politique de santé

Saint-Pierre-et-Miquelon amorce son déconfinement mais renforce son organisation sanitaire

Saint-Pierre-et-Miquelon démarre un déconfinement progressif à compter de ce 27 avril. Toutefois, l'unité Covid-19 de l'hôpital est maintenue. 4 respirateurs, 100 000 masques et un automate de lecture de test devraient compléter l'arsenal sanitaire.Après les îles du Pacifique, c'est au tour de Saint-Pierre-et-Miquelon, ce 27 avril, d'entamer son déconfinement. Les deux îles de l'Atlantique nord, proches du Canada n'ont enregistré à ce jour qu'un seul cas de contamination au Covid-19 asymptomatique et le virus est considéré comme ne circulant plus dans l'archipel. Dans un communiqué de presse daté du 26 avril, la préfecture précise que le déconfinement sera réalisé par étapes jusqu'au 11 mai. Ce 27 avril, il est mis fin aux restrictions de déplacement à l'échelle de chaque commune mais les déplacements entre les deux communes restent interdits sauf dérogation pour motifs impérieux jusqu'au 7 mai. À compter du 8 mai, les rotations de ferries reprendront leur rythme normal. La rentrée des classes est annoncée dès la fin des vacances de printemps, soit le 4 mai pour les enseignants, le 5 mai pour les élèves du premier degré et le 6 mai pour le second degré.

Dans un communiqué, publié sur son propre site Internet le 25 avril, Annick Girardin, ministre des Outre-mer précise par ailleurs que l'hôpital de Saint-Pierre a mis en place une unité Covid-19 d'une capacité de 10 chambres avec du personnel dédié. "Il​ dispose​ aujourd'hui de 4 respirateurs et d'un médecin réanimateur. Miquelon dispose également​ d'un respirateur qui a vocation à être utilisé sur place en cas de besoin. ​Les stocks de masques pour l'archipel sont de 50 000 chirurgicaux et de 15 000 FFP2. Avant la fin du mois, 4 respirateurs supplémentaires seront acheminés sur Saint-Pierre ; 96 000 masques chirurgicaux et 18 000 masques FFP2 sont attendus très prochainement", écrit la ministre.

"S'agissant des tests, poursuit-elle, notre fragilité doit être réduite. Le Gouvernement a décidé de l'envoi d’un automate sur les deux territoires qui ne sont pas autonomes aujourd’hui : Wallis-et-Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon [...]. Cet automate est en cours d'acheminement mais nous n’avons pas encore de visibilité, la tension mondiale étant toujours forte. Les pays producteurs ont par ailleurs limité leurs exportations. Il sera envoyé à Saint-Pierre-et-Miquelon dès son arrivée sur Paris." En attendant, elle précise que l'archipel va poursuivre la coopération avec le Canada pour l'acheminement des tests effectués et se félicite du partenariat sanitaire avec le Canada et les provinces de l'Atlantique.

Emmanuelle Deleplace

À la une

À la une

Formation — Les concours d'entrée à l'EHESP sont décalés pour intégrer une partie des nouvelles donnes

Lire l'article

Éthique — Les facultés de médecine ont encore des progrès à faire sur la question de l'indépendance

Lire l'article

Insertion — Un rapport se penche sur les "silent leaders" des Esat de demain

Lire l'article

HOSPIMEDIA,
l'information indispensable aux décideurs de la santé

  • Une édition envoyée chaque matin par email avec l'essentiel de l'actualité
  • La couverture complète du sanitaire et du médico-social sur toute la France
  • L'indépendance journalistique, garantie sans publicité
  • Tester gratuitement